Porter la jupe rose plissée

ruedelindustrie_titre

EH hello! Pi’ ta pâte, c’était bon?

Récemment Portrait de Montréal a partagé ma bouille et mon parcours en lien avec la maladie de Crohn. J’avais déjà parlé de mon état d’âme, mes peurs et mes douleurs. Thibault m’a fait parler et a très bien retranscrit les différentes étapes à travers lesquelles je suis passée en 10 ans. Comme un petit compte rendu, ça m’a fait du bien de le lire et de voir que j’avais pas mal les idées claires à présent. Chose qui n’était pas du tout le cas il y quelques années. Et si je vous en parle dans un billet look, c’est tout simplement que j’ai senti quelque chose changer depuis ces derniers mois. Alors que j’ai vécu des transformations physiques visibles, la grande perte de poids, la reprise, la grosse cicatrice qui s’impose au milieu de mon corps, ma coupe de cheveux (non j’déconne), malgré tout ça, j’ai l’impression que je me sens plus à l’aise. Plus capable d’assumer. Plus envie aussi. Comme si le fait d’avoir partagé ça avec vous m’avait permis de me présenter un peu plus sous mon vrai visage. Avec le corps qui le porte. Le regard qui lui est propre. Le sourire qui, parfois, l’illumine. Et ça, bah les mecs, ça fait du bien!

Alors j’espère poursuivre cette motivation et vous proposer encore des looks, des conseils en tout genre, et surtout, de continuer à prendre plaisir à le faire. Pendant l’été j’ai reçu des témoignages de personnes malades qui me disaient qu’elles étaient étonnées/contentes de voir que malgré ma super maladie ultra glamour, je parvenais quand même à évoluer dans ma bulle de paillettes et me présenter à vous malgré tout ça. Quelle belle motivation n’est-ce pas! De vaincre le mal par le beau. De convaincre le mal que l’on est beau!

ruedelindustrie_jupe

ruedelindustrie_visage

ruedelindustrie_bottines_chaussettes

Voilà pour le point moral. Point shopping maintenant (l’un va souvent avec l’autre n’est-ce pas!) Pendant mon voyage à Lisbonne, évidemment, j’ai shoppé. Un peu. Un peu moins, même, que d’habitude. Mais j’ai trouvé cette jupe midi (ou jupe plissée) que je voyais déjà traîner sur Pinterest depuis trop longtemps! Cette fois, elle est à moi! Tant pis si l’été ne m’a pas attendue, je l’aime tout autant avec un tricot et des bottines. Beaucoup la porte avec des sneakers, moi aussi, mais il a bien fallu lui trouver une option pour le travail.

Ici je porte donc une jupe midi de chez Pull and Bear, des bottines trouvées chez Eram, une écharpe achetée il y a quelques années, MAIS j’ai vu la MÊME chez Bizbee dans la collection actuelle! Le pull n’est pas récent, il avait été trouvé chez Bonobo et le manteau, lui, vient de Montréal, chez Mademoiselle Veste (collection hiver 2016). Le sac est ma dernière trouvaille, tout en cuir, zéro défaut pour 4$! (chez Renaissance)

Et… le collier. Le collier, mesdames, est une fabrication montréalaise, en… béton! Et oui! Léger, coloré et magnifiquement designé par les talentueuses Anouk et Maude pour leur marque, Garnotte de luxe. J’ai eu la chance de les rencontrer avant le printemps et visiter leur atelier, et bien sûr de craquer sur ce collier que j’adore. Vous pouvez découvrir l’ensemble de leur collection sur Etsy et les encourager ici et ici.

J’en profite pour vous dire que si toutefois vous voulez venir fouiller dans ma garde-robe, j’organise un vide-dressing semi-privé chez moi à Montréal, le samedi 5 novembre toute la journée. Écrivez-moi pour que je vous envoie toutes les infos! Oh pi’ ça serait l’occasion de se rencontrer et de pas savoir quoi se dire! Allez! Vient ça à l’air délicieux comme moment :) #blague. J’ai toujours un truc à dire!

ruedelindustrie_collier_garnotte_de_luxe
ruedelindustrie_sac   ruedelindustrie_bottines
ruedelindustrie_ensemble
ruedelindustrie_echarpe

 

3 réflexions au sujet de « Porter la jupe rose plissée »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.